/news/currentevents
Publicité

Une jument s’évade d’une remorque et galope sur l’autoroute 40 à la hauteur de Repentigny

Un homme qui a été gagné par l’adrénaline témoigne avoir couru sur la route pour limiter les dégâts



Une jument blessée a semé tout un émoi en galopant librement sur l’autoroute 40 ce midi, dans le secteur de Repentigny, après s’être évadée de la remorque de son propriétaire.

L’histoire pour le moins rocambolesque a débuté lorsque le couple transportant la bête s’est arrêté dans la voie d’accotement de l’autoroute 40, avant le croisement de l’autoroute 640, parce que la jument semblait agitée.

La jument blessée a été maîtrisée après quelques minutes de panique sur l’autoroute. Photo fournie par Marco Lelièvre

Le propriétaire a alors tenté de contenir et de rassurer l’animal, qui présentait d’importantes blessures à une cuisse et à une patte, mais il a pris la poudre d’escampette.

Le camionneur Marco Lelièvre a été témoin de toute la scène. Il s’apprêtait à donner un coup de pouce à l’homme quand la jument a pris la fuite.

«Il y a du monde avec des pickup et des autos qui se tassaient pour essayer de la contenir», décrit l’homme de 41 ans.

Adrénaline

Gagné par l’adrénaline, Marco Lelièvre a couru en direction de la bête afin d’éviter que la situation ne dérape.

«Il faut la contenir, il faut que quelqu’un l’attrape», s’est-il dit. 

Du sang appartenant à la jument était étalé sur la remorque. Photo fournie par Marco Lelièvre

Il faut savoir qu’en direction ouest, la circulation était au ralenti, mais que la jument a «failli» sauter en sens inverse, où les automobilistes roulaient à vive allure.

«Elle aurait pu causer un carambolage», convient Marco Lelièvre.

De longues minutes

«Je vous dirais qu’elle s’est promenée un bon trois, quatre minutes avant qu’on vienne à bout de la contenir, ajoute-t-il. Moi, j’ai laissé mon camion dans la voie droite et j’ai couru sur l’autoroute. Quand j’ai vu qu’elle s’en venait vers moi [...], je l’ai attendue.»

La Sûreté du Québec a confirmé au Journal être intervenue sur les lieux, mais, à l’arrivée des policiers, la jument avait été maîtrisée.

Aucun constat d’infraction n’aurait été remis au propriétaire de la bête.

– Avec Maxime Deland, Agence QMI







Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.