/entertainment/tv
Publicité

Saison 2 d’À propos d’Antoine: «On ne pouvait pas laisser les gens sur une fin comme celle-là»

Serie A propos d Antoine TVA PH, au Clubby Bar du Capitole, Queb
Le tournage de la deuxième saison de la série À propos d'Antoine débutera le 11 septembre, à Québec. Photo : Pascal Huot / TVA Publi


Le tournage de la deuxième saison de la série À propos d’Antoine débutera dans une douzaine de jours à Québec, et en considérant la finale de la première saison, Sylvain Parent-Bédard espérait de tout cœur que l’aventure puisse se poursuivre.

«On ne pouvait pas laisser les téléspectateurs et les familles qui sont dans notre situation avec une fin comme celle de la saison 1», affirme le père d’Antoine, Sylvain Parent-Bédard. «Ça aurait été un genre d’abandon, donc on espérait vraiment que les résultats soient assez bons pour que l’émission soit reconduite», explique le producteur de la série et fondateur de ComediHa! à quelques jours de débuter le tournage de la saison 2. 

M. Parent-Bédard ainsi que toute la famille d’Antoine et les membres de son équipe sur le plateau peuvent dire mission accomplie. La série de 10 épisodes, qui relate le quotidien d’une famille recomposée aux soins d’un jeune de 16 ans polyhandicapé, a récolté six nominations en vue du prochain Gala des prix Gémeaux, en plus d’une nomination au Festival de la Fiction de La Rochelle, en France. 

L’acteur de 16 ans est notamment en lice pour un prix Gémeaux dans la catégorie Meilleur rôle de soutien: comédie ou comédie dramatique. Podz, le réalisateur de la série, ainsi que Claude Legault, le père d’Antoine au petit écran, sont également en nomination pour leur apport au projet. 

Selon le père d’Antoine, tête d’affiche de la série, d’autres festivals d’envergure porteraient également une attention particulière au projet, mais des détails restent à confirmer. 

Le producteur et papa parle avec émotion de l’attention qu’on porte à son projet.

«Ce n’était pas juste un projet de production, c’était un projet de vie; un projet de cœur», laisse-t-il tomber, en essuyant une larme lors de son entrevue vidéo avec Le Journal. «Antoine a amené quelque chose de très puissant, il a été très fort.»

À quoi s’attendre de la deuxième saison

Le deuxième chapitre de la série À propos d’Antoine se penchera sur la réalité de cette famille, dont les tuteurs sont incarnés par Claude Legault et Cathleen Rouleau, qui doit veiller sur un adolescent autiste, épileptique et déficient intellectuel.

«Ce qu’on veut mettre de l’avant, ce sont toutes les décisions qui sont prises en fonction d’Antoine», mentionne M. Parent-Bédard. «Il n’est pas autonome, donc même si Antoine a 16 ans, toutes nos décisions sont adaptées à lui», explique-t-il, en ajoutant que même une marche à l’extérieur d’une vingtaine de minutes demande une organisation considérable. 

«On veut se concentrer sur les émotions et découvrir la quête de chacun des personnages, en lien avec la situation d’Antoine», se contente de dévoiler le paternel du principal intéressé. 

«Une belle famille 2.0»

Dans cette série produite en collaboration avec Quebecor Contenu, disponible sur le Club Illico et prochainement sur TVA, Cathleen Rouleau incarne Julie, la belle-mère d’Antoine, qui s’adapte à un nouveau mode de vie axé sur le bien-être du jeune homme. 

Celle qui est également autrice de l’œuvre n’a pas eu à puiser bien loin dans son imagination, puisqu’elle est véritablement la belle-mère de l’adolescent. À l’instar de son personnage, Cathleen Rouleau est choyée par l’esprit de famille qui règne dans la vie d’Antoine, et ce, malgré qu’il s’agisse d’une famille recomposée. 

«C’est vraiment important d’être capable de coexister et de pouvoir se parler sans malaise», se réjouit celle qui est dans la vie d’Antoine depuis près d’une dizaine d’années. «Ce ne sont pas toujours des situations évidentes [les familles recomposées], mais nous sommes fiers d’avoir réglé ce qui devait être réglé et nous sommes heureux dans cette dynamique», affirme la comédienne, qui en était à une première apparition au petit écran. 

«On fête Noël ensemble, on part en vacances ensemble, on a même passé une bonne partie du confinement tous ensemble», note-t-elle, en parlant de Nathalie Bigaouette, la mère d’Antoine, et de son conjoint, qui est lui-même père de jeunes filles. 

Mme Bigaouette seconde ces propos et estime également que la dynamique familiale, aussi saine à l’écran qu’en réalité, a inspiré d’autres familles qui vivent le même genre de situation. 

«Sylvain et moi résidons encore tout près l’un de l’autre, on se parle couramment, on se prête l’équipement adapté pour Antoine», relate la maman du jeune acteur sélectionné pour un prix Gémeaux. «Je pense qu’on a inspiré des familles à simplifier les choses un peu; déjà que s’occuper d’un enfant aux besoins particuliers peut être pesant, pas besoin de se compliquer encore plus la vie», affirme Mme Bigaouette. 

De bonnes nouvelles qui s’en viennent

Outre les nominations qui, selon le producteur Sylvain Parent-Bédard, continueront d’affluer en provenance d’un peu partout dans le monde, des ententes internationales concernant la rediffusion d’À propos d’Antoine seraient bien près de se concrétiser. 

«On va avoir différentes nouvelles à annoncer d’ici les prochains mois, mais des télédiffuseurs provenant de presque tous les continents semblent très intéressés par le projet», explique-t-il, en précisant que la deuxième saison de la série ferait partie de ces ententes. 

Le moitié-moitié organisé au profit du Fonds Antoine, qui a débuté pendant le ComediHa! Fest-Québec, se termine le 5 septembre. 







Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.