/entertainment/tv
Navigation

34es prix Gémeaux: «District 31» et «M’entends-tu» dominent la course

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’étoile de «District 31» continue de briller. Reine des cotes d’écoute, la populaire quotidienne se voit saluée de 15 nominations en vue des 34es prix Gémeaux. La comédie dramatique «M’entends-tu?», de Télé-Québec, qui ne cesse de s’attirer des éloges, pourrait elle aussi rafler plusieurs trophées, forte de 14 mentions. 

Le nom de «District 31» et de ses artisans risque de résonner à plusieurs reprises au Théâtre St-Denis, le 15 septembre prochain, lors de la cérémonie qu’animera Véronique Cloutier. 

Non seulement la fiction policière de Luc Dionne regorge de qualités dignes d’être récompensées d’un ou de plusieurs Gémeaux, mais, dans son créneau de «série dramatique quotidienne», «District 31» n’a comme seul adversaire que «Clash», le rendez-vous jeunesse dramatique de VRAK... aussi produit par Aetios, la compagnie de Fabienne Larouche et de Michel Trudeau. 

«Clash» tire d’ailleurs bien son épingle du jeu au tableau d’honneur, en étant finaliste dans 13 catégories. 

Les deux productions sœurs croisent ainsi le fer aux rayons de la meilleure série dramatique quotidienne, de la meilleure réalisation et du meilleur texte. Une dizaine d’acteurs de «District 31», dont Vincent-Guillaume Otis, Patrice Godin, Hélène Bourgeois-Leclerc et Geneviève Brouillette, risquent de devoir prononcer un discours, versus huit comédiens de «Clash». 

Anouk et «Passe-Partout» 

«District 31» n’affrontera ainsi pas d’autres canons comme «Faits divers», «Les Honorables», «Les pays d’en haut» et «Plan B» au chapitre de la meilleure série dramatique. Ce titre pourrait étonnamment revenir, aussi, à «La malédiction de Jonathan Plourde», création beaucoup plus anonyme que ses adversaires, diffusée l’automne dernier à Super Écran. 

Quant à «M’entends-tu», elle pourrait être décorée, entre autres, du sacre de la meilleure comédie, et Florence Longpré, Mélissa Bédard, Guy Jodoin, Christian Bégin et Isabelle Brouillette ont tous été retenus pour leur jeu. Le projet a aussi décroché une flopée de clins d’œil dans les sections techniques. 

«Unité 9» (12 nominations), «Bye Bye 2018», «Faits divers» et «Les pays d’en haut» (11), «L’heure bleue» (10) et «De garde 24/7» et «Lâcher prise» (8) sont les autres joueurs à surveiller lors de la célébration. 

Preuve que la danse a véritablement la cote, «Révolution» est répertoriée dans cinq catégories. En revanche, «Demain des hommes», produit pourtant encensé par son milieu, n’est plébiscitée que trois fois. N’en déplaise aux détracteurs de «XOXO», Anouk Meunier pourrait recevoir la statuette de la meilleure animation de télé-réalité. Quant au retour de «Passe-Partout», on l’a félicité de sept coups de chapeau. 

Les 34es prix Gémeaux seront présentés en direct à Radio-Canada le dimanche 15 septembre, à 20 h. Anaïs Favron pilotera, plus tôt en journée, «l’Avant-Première», relayée par ARTV. Herby Moreau et Claudine Prévost escorteront les invités sur le tapis rouge, tandis qu’Émilie Perreault et Olivier Niquet seront à la barre de la Soirée des artisans et du documentaire, qui aura lieu le jeudi 12 septembre. 

 

Quelques nominations des 34es prix Gémeaux: 

Meilleure série dramatique  

  • «Faits divers» 
  • «La malédiction de Jonathan Plourde» 
  • «Les Honorables» 
  • «Les pays d’en haut» 
  • «Plan B»  

Meilleure série dramatique annuelle  

  • «5e rang» 
  • «L’heure bleue» 
  • «O’» 
  • «Une autre histoire» 
  • «Unité 9»  

Meilleure série dramatique quotidienne  

  • «District 31» 
  • «Clash»  

Meilleure comédie  

  • «Boomerang» 
  • «Lâcher prise» 
  • «Léo» 
  • «Les Simone» 
  • «M’entends-tu?»  

Meilleur premier rôle féminin: série dramatique  

  • Laurence Leboeuf («Le jeu») 
  • Rose-Marie Perreault («Le monstre») 
  • Macha Grenon («Les Honorables») 
  • Sophie Lorain («Plan B») 
  • Julie Le Breton («Victor Lessard»)  

Meilleur premier rôle masculin: série dramatique  

  • Claude Legault («Appelle-moi si tu meurs») 
  • Mehdi Meskar («Le monstre») 
  • Vincent Leclerc («Les pays d’en haut») 
  • Éric Bruneau («Mensonges») 
  • Claude Legault («Mensonges»)  

Meilleure animation: émission ou série d’entrevues ou talk-show  

  • Jean-Philippe Dion («La vraie nature») 
  • Pénélope McQuade («Les échangistes») 
  • Hélène Bourgeois-Leclerc («Projection privée») 
  • Véronique Cloutier («Rétroviseur») 
  • Guy A. Lepage («Tout le monde en parle»)