/sports/hockey/canadien
Navigation

Claude Julien et Marc Bergevin: sur la même longueur d'onde

Claude Julien et Marc Bergevin: sur la même longueur d'onde
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur-chef du Canadien de Montréal, Claude Julien, appuie son directeur général et il ne s'en formalisera pas si celui-ci n'apporte pas d'ajout à l'équipe d’ici la date limite des transactions.

Julien partage donc la vision de Marc Bergevin, qui a déjà fait savoir aux médias qu’il n’entend pas sacrifier l’avenir de l’organisation dans les prochaines semaines. 

«Si tu regardes le match d’hier [face aux Jets de Winnipeg], on s’est bien débrouillés, a noté Julien. Il n’y a rien qui indique qu’on ne peut pas poursuivre dans cette veine. Souvent, tu fais des acquisitions, et c’est pour ajouter plus de profondeur.» 

«J’aime l’équipe que j’ai en main, a ajouté le pilote du Tricolore. S’il faut continuer de cette façon-là d’ici la fin de la saison, je n’ai aucun problème. Où on en est, on ne prendra pas de risque avec notre futur. Que ce soit des choix au repêchage ou des joueurs que l’on risque de voir avec l’équipe dans les prochaines années, on ne donnera rien de notre avenir juste pour "appliquer un pansement".» 

Défi de taille

Au lendemain d’une étonnante victoire de 5-2 face aux Jets, Julien estime par ailleurs que le match de samedi, face aux Maple Leafs de Toronto, représente un autre défi de taille pour son équipe. 

«C’est un défi semblable, a dit Julien, lors de son point de presse de vendredi, en comparant les Jets aux Maple Leafs. Ce sont deux équipes qui, offensivement, ont beaucoup d’habiletés. Je pense que nous devons approcher ce match beaucoup comme on l’a fait contre Winnipeg avec beaucoup de respect, mais sans être intimidés.» 

Avec 68 points en 55 matchs, la formation montréalaise se retrouve présentement au troisième rang de la section Atlantique, à un seul point du club torontois. Les Maple Leafs ont toutefois deux rencontres de plus à disputer d’ici la fin de la saison. 

Shaw en uniforme?

Julien n'a pas exclu la possibilité qu'Andrew Shaw revienne au jeu samedi. 

Le cas de l’attaquant continue d’être évalué sur une base quotidienne. La situation peut évoluer à tout moment, sachant que l’équipe n’attend que le feu vert des médecins. 

«Je pense qu’il se rapproche», a indiqué Julien. 

Shaw est absent du jeu depuis le 3 janvier en raison d’une blessure au cou.

À VOIR AUSSI