/qubradio
Navigation

Culture et langue: «l’angle mort du gouvernement de la CAQ», selon Pascal Bérubé

Coup d'oeil sur cet article

Le chef intérimaire du Parti québécois (PQ), Pascal Bérubé, affirme que la Coalition avenir Québec (CAQ) n’est pas assez préoccupée par la protection de la langue française au Québec.

«On est pas mal les seuls à parler de langue à l’Assemblée nationale», a mentionné le député de Matane-Matapédia, lors de son passage mercredi à l’émission Trudeau le midi à QUB radio.

Citant un rapport de l’Office québécois de la langue française (OQLF), M. Bérubé a expliqué que «l’accueil en français à Montréal est passé de 84% à 75% en quelques années seulement».

Selon lui, il est «préoccupant» que la CAQ ait indiqué ne vouloir «toucher à rien en matière de langue».

Pascal Bérubé a aussi pointé du doigt la ministre de la Culture, Nathalie Roy, dans le dossier des factures anglophones chez Hydro-Québec. La société d’État se fait blâmer d’envoyer des factures unilingues anglophones aux 400 000 consommateurs qui l’ont demandé, mettant ainsi fin à une tradition de 25 ans, celle d’offrir des documents bilingues.

«Elle [Nathalie Roy] a dit l’automne dernier: “ça va être réglé”. Bien, ce n’est pas réglé», a poursuivi le chef du troisième groupe d’opposition, avant d’ajouter: «en matière de culture et en matière de langue, moi je trouve que c’est là, l’angle mort du gouvernement de la CAQ».

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions