/24m/urbanlife
Navigation

Décorations de Noël de Sami Hajjar: son décor féérique a attiré 60 000 personnes

Décorations de Noël de Sami Hajjar: son décor féérique a attiré 60 000 personnes
S�bastien St-Jean / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les impressionnantes décorations des fêtes d’un résident de l'arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, à Montréal, ont attiré au moins 60 000 visiteurs depuis le 30 novembre dernier, soit près de 20 000 de plus que l’an dernier. 

Avec ses 250 000 lumières et 175 structures gonflables synchronisées sur des chansons populaires de Noël, la maison de Sami Hajjar a une fois de plus été une attraction de fin d’année de choix pour les familles. 

«On a eu beaucoup, beaucoup de monde! Je dis 60 000, mais c’est peut-être plus, c’est difficile de savoir exactement. Les samedis, quand c’est vraiment occupé, on a à peu près 5000 personnes dans une soirée», s’est réjoui le Montréalais de 25 ans qui a pris l’habitude de décorer la maison familiale il y a quelques années. 

Pour la première fois depuis qu’il accueille des visiteurs, il était possible d’emprunter un passage secret pour découvrir encore plus de décorations dans la cour arrière. 

«Ce qu’on a ajouté dans le jardin, ça a vraiment fait une grosse différence. Le monde a vraiment adoré ça. Le mot que j’entends souvent, c’est que c’est féérique», a mentionné M. Hajjar. 

Victime de son succès 

L’avenue Jean-Bourdon, où est située la maison de Sami Hajjar, était fermée du vendredi au dimanche, pour assurer la sécurité des visiteurs. Cette mesure avait été prise en collaboration avec l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. 

«Avec 1000 personnes devant la maison et les enfants dans les rues, ça peut mal finir et c’est pas ça qu’on voudrait», a-t-il souligné. 

L’an prochain, il a comme objectif d’installer au moins 400 000 lumières et 300 structures gonflables, en plus d’attirer 100 000 visiteurs. 

Afin de réaliser cet exploit, il devra déménager dans un endroit plus grand et situé ailleurs que dans un quartier résidentiel. 

«Il faut choisir une place quand même stratégique et beaucoup plus facilement accessible. Pour les gens, des fois, c’est compliqué [de venir] parce que les rues sont fermées et il n’y a pas de stationnement. C’est pas trop évident», a-t-il expliqué. 

Il a ajouté qu’il était possible qu’une patinoire soit aménagée à même le site l’an prochain. 

Fondation 

En novembre dernier, Sami Hajjar lançait la Fondation Plan A, dont l’objectif est de recueillir 100 000 $ en un an pour les causes des enfants atteints du cancer et des personnes itinérantes. 

Grâce à des dons réalisés en ligne et dans des boites installées parmi ses décorations, il a déjà amassé 55 000 $.