/news/currentevents
Navigation

Action collective de 60 millions$ contre la Ville d’Ottawa

Action collective de 60 millions$ contre la Ville d’Ottawa
Photo Agence QMI, Matthew Usherwood

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | La Ville d’Ottawa n’a pas fait ses devoirs avant d’acheter des autobus à deux étages, comme celui impliqué dans la tragédie qui a tué trois personnes la semaine dernière, estime l’une des victimes.

Cette dernière a lancé jeudi un recours collectif de 60 millions $ contre l’administration.

« Les victimes sont d’avis que la Ville n’a pas analysé correctement comment ces autobus allaient s’intégrer dans le réseau », explique l’avocat qui les représente, Evatt Merchant.

Violente collision

Il y a une semaine, un autobus à deux étages d’OC Transpo a heurté de plein fouet un abribus à la station Westboro d’Ottawa, faisant trois morts et 23 blessés. Le violent impact a coupé en deux le second étage du véhicule sur environ la moitié de sa longueur, après avoir frappé l’auvent de l’abribus.

La requête a été déposée à la Cour supérieure de justice, à Ottawa, par la firme d’avocat Merchant Group LLP « afin d’obtenir réparation pour les passagers d’autobus, les personnes blessées sur le quai et les autres personnes touchées » par cet accident, peut-on lire sur le site internet du recours.

Le cabinet a précisé que les membres des familles des victimes sont visés par la demande de recours collectif.

Face à la complexité de l’enquête, la police d’Ottawa a demandé l’aide du Bureau de la sécurité des transports afin d’élucider les causes du drame.