/sports/hockey
Navigation

Dossier Marner: les Leafs restent sur leurs gardes

Dossier Marner: les Leafs restent sur leurs gardes
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Maple Leafs de Toronto sont bien au fait du dossier Sebastian Aho, qui a accepté lundi une offre hostile du Canadien de Montréal avant que les Hurricanes de la Caroline n’expriment leur intention d’égaler celle-ci. Ils se disent prêts à agir en conséquence si une équipe soumet une proposition semblable à l’attaquant Mitch Marner.

La décision du directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, a retenu l’attention durant la journée d’ouverture du marché des joueurs autonomes de la Ligue nationale (LNH). Celui-ci a tenté sa chance avec Aho, qui profite de l’autonomie avec compensation, pour placer momentanément les Hurricanes dans une situation compliquée; la Caroline a indiqué mardi qu’elle égalera l’offre du Canadien.

Dans la Ville Reine, le DG des Leafs, Kyle Dubas, est conscient qu’il pourrait vivre un scénario similaire à celui de son homologue Don Waddell. Effectivement, Marner est en quête d’un nouveau contrat et pourrait faire l’objet lui aussi d’une offre provenant d’une autre organisation.

«Vous devez être prêt. [...] Assurez-vous d’être protégé et bien placé vis-à-vis tout ce qui peut se dresser sur votre chemin, a commenté Dubas au site NHL.com. À la limite, organisez-vous pour pouvoir prendre une décision sensée et non pas simplement défensive.»

D’ailleurs, les Leafs ont récemment réglé des problèmes qui auraient pu devenir plus imposants. Ils ont accordé de nouveaux pactes à Kasperi Kapanen et Andreas Johnsson, deux attaquants qui pouvaient recevoir une offre hostile cet été.

«On aurait pu tout dépenser et ne rien laisser derrière, mais on voulait faire attention. Andreas et Kasperi étaient joueurs autonomes avec compensation et il fallait régler ça. Il y avait une excellente opportunité pour le faire. Ce sont de très bons jeunes ayant déjà prouvé qu’ils excelleront dans la ligue. Dans le cas de Mitch, bien, c’est une vedette de la LNH», a expliqué Dubas.

Pas surpris

Aussi, celui-ci n’est pas surpris par le cas d’Aho, qui est le premier depuis Ryan O’Reilly en 2013 à avoir signé une offre hostile.

«Je n’étais pas dans le circuit quand c’est arrivé la dernière fois, mais ça fait partie de la convention collective et ça respecte les règles, a dit Dubas. Je comprends pourquoi parfois que ce n’est pas la chose appropriée à faire, pas en termes de relations avec les autres DG, mais plutôt au niveau des coûts et de la compensation.»

«Plusieurs clubs se sont bien placés pour déposer ce type de proposition et d’autres peuvent se permettre de les égaler. C’est intéressant, c’est nouveau. Cela nous donne un sujet de discussion et de débats. Je ne suis pas surpris.»

Les discussions se poursuivent

Quant au dossier Marner, les Leafs espèrent certes conclure une entente avec celui qui exigerait 11 millions $ par année.

«Nous continuons de discuter avec son agent [Darren Ferris] et nous poursuivrons les entretiens, a émis Dubas. Il y a la qualité de la personne et le joueur : c’est important de concilier le tout et trouver une solution.»