/news/politics
Navigation

«Je demande aux citoyens de ne pas prendre de chance»

Coup d'oeil sur cet article

 Le premier ministre François Legault a à son tour imploré les citoyens qui se trouvent en zone inondée de faire preuve d’une grande prudence, samedi.  

 M. Legault a fait le point sur la situation en constante évolution en après-midi depuis le siège social d’Hydro-Québec, à Montréal. 

Il était accompagné de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, et du député de Vachon, Ian Lafrenière. 

 

«Ce qui passe en premier, c’est la sécurité. Il faut s’assurer que tout ce qu’on fait, on pense d’abord à la sécurité. On s’occupera des biens matériels après», a-t-il dit. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

  

 «Je demande aux citoyens de ne pas prendre de chance. Quand une route est fermée, elle est fermée; ne prenez pas de risques. On fait le maximum pour garder des routes ouvertes. Dès que les routes sont dangereuses, on les ferme», a ajouté le chef caquiste. 

Samedi matin, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, avait demandé à la population, particulièrement aux automobilistes, de respecter les fermetures de routes et de ponts mises en place dans plusieurs régions du Québec qui sont touchées par les inondations. 

Le premier ministre a profité de l’occasion pour adresser «un énorme merci» à tous ceux impliqués sur le terrain: les bénévoles, les soldats, les employés municipaux, les policiers, les pompiers, les élus, le personnel des ministères et d’Hydro-Québec. 

«Je suis content de voir cette solidarité au Québec. Je dis aux sinistrés: ‘’Courage’’.» 

Détresse psychologique 

Pour sa part, la ministre de la Santé Danielle McCann a confirmé qu’une soixantaine d’intervenants étaient déjà sur le terrain pour rencontrer des gens en détresse psychologique et qu’ils travaillent en collaboration avec leurs partenaires sur le terrain. Elle a rappelé que ceux qui se trouvent en difficulté doivent composer le 811 pour obtenir du soutien. 

M. Legault a par ailleurs mentionné qu’une fois la période critique passée, un bilan sera effectué sur les zones inondables et les constructions qui s’y trouvent. 

«Je sais que pour les familles, c’est très émotif, a dit le premier ministre. Il y a des gens qui sont dans la même maison depuis des générations. Ce n’est pas facile de déménager.»