/lifestyle/columnists
Navigation

L’art de savoir donner du réconfort est encore de mise en 2019

Ma meilleure amie est décédée il y a deux semaines. Je ne la savais pas aussi malade qu’elle l’était et je m’en veux tellement. Jamais je n’aurais cru, quand elle m’a appe­lée du fin fond de sa campagne pour me dire qu’elle était à deux doigts de la mort, que c’était aussi vrai. Sinon, j’aurais volé vers elle sans hésiter. J’étais moi-même en plein milieu d’un tsunami familial et je me suis dit que j’irais la voir dès que possible. Sauf que la vie ne m’en a pas donné le temps. Qu’est-ce qu’on fait après ça ? Comment on arrive à se pardonner l’impardonnable ? Je ne sais pas et je m’en remets à vous pour m’indiquer la voie, même si je pense sincèrement qu’il n’y en a pas.

[Lire la suite]

Quand la grandeur d’âme se transforme en mante religieuse

J’émets des doutes sur la grandeur d’âme de celle qui vous écrit ce matin pour se plaindre de l’attitude rébarbative de sa mère, qui lui reproche de les avoir, elle et son mari, déracinés de leur terroir pour les amener vivre en ville à côté de chez elle, sous prétexte de pouvoir mieux s’en occuper. Elle qui, maintenant que le papa est décédé et que sa mère est en perte d’autonomie, veut la placer en résidence.

[Lire la suite]

Note à la mère inquiète de l’orientation sexuelle de sa fille

Je trouve aberrant qu’encore en 2019, certaines personnes, en particulier des mères comme celle qui vous écrit ce matin, s’inquiètent que leur fille soit lesbienne.

[Lire la suite]

Loading