/news/green
Navigation

[PHOTOS] La grande région de Montréal sur un pied d’alerte

Coup d'oeil sur cet article

 MONTRÉAL – Les autorités et les citoyens de plusieurs secteurs de la grande région de Montréal sont sur un pied d’alerte en prévision des inondations qui pourraient survenir dans les prochaines heures et les prochains jours.  

  

 • À lire aussi: L'armée en renfort, les premières inondations majeures dimanche  

 • À lire aussi: La Ville de Montréal passe en mode intervention d'urgence  

  

 Secteur de L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève  

 L’arrondissement de L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève a mis en place des lignes d’urgence accessibles entre 8 h et 18 h. Les citoyens peuvent composer le 514 620-3098 ou le 514 620-6632 pour obtenir de l’information.     

 En entrevue à TVA Nouvelles, le maire Normand Marinacci a expliqué que des palettes de sacs de sable avaient été placées à plusieurs intersections de rues dans les quartiers à risque.     

 «Nous avons fait livrer ces palettes il y a trois ou quatre jours, car on s’attendait à ce qu’il se passe quelque chose [...] Nous avons identifié des points stratégiques où il y avait les inondations les plus importantes», a-t-il expliqué.     

 Des règles bathymétriques ont également été installées pour que les citoyens puissent surveiller eux-mêmes le niveau de l’eau.     

 Le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal, Martin Guilbault, a précisé en entrevue que la Ville était en train de préparer son intervention.     

 «Les gens sont déployés. Beaucoup de gens ont été rappelés au travail pendant la longue fin de semaine de Pâques pour permettre de préparer et organiser notre réponse à cet événement», a-t-il dit.     

 «Nous n’avons pas d’effectifs d’urgence qui sont déployés, car nous n’avons pas de rues inondées pour le moment, a-t-il ajouté. [...] Nous sommes en train de monter des digues, remplir des sacs de sable, organiser notre préparation.»     

 Deux-Montagnes, Laurentides  

 La municipalité de Deux-Montagnes, qui avait été l’une des plus touchées par les inondations de 2017, a entrepris la construction d’une digue de béton temporaire.     

 Près de 3000 blocs d’une tonne ont été superposés sur près de 300 mètres pour éviter que l’eau entre dans la ville.     

 «L’objectif est de protéger la rive des inondations. Nous avons fait des demandes pour une digue permanente, mais nous avions déjà un plan pour une digue temporaire», a fait savoir le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin.     

 «C’est l’une des villes qui ont été les plus touchées en 2017. Nous voulions éviter de leur faire revivre un stress semblable, car, émotivement parlant, pour des centaines de personnes dans la ville, ça avait été très difficile», a ajouté le ministre de l’Environnement, Benoit Charette.     

 Rigaud, Montérégie  

 Le niveau de l’eau continue d’augmenter, selon la municipalité. Il était de 23,5 mètres vers midi aujourd'hui, et le seuil d’inondation majeure est de 24 mètres.     

 Les riverains concernés continuent de se préparer en installant des sacs de sable près de leur résidence. Ils peuvent obtenir de l’information au 579 217-0058.     

 Laval  

 La Ville de Laval a déclaré l’état d’urgence jeudi après-midi. La population qui ne pourrait se procurer par elle-même des sacs de sable est invitée à composer le 311 pour demander de l’aide.