/qubradio
Navigation

La guerre au plastique ne sera pas si radicale à Montréal, assure Sidney Ribaux

Sidney Ribaux
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle réglementation que veut présenter Montréal, dès 2020, dans le but de réduire l’utilisation de contenants à usage unique sur son territoire ne sera pas instaurée de façon radicale.

C’est ce qu’a indiqué en entrevue à QUB radio, le nouveau directeur du Bureau de la transition écologique et de la résilience (BTER) de la Ville de Montréal, Sidney Ribaux, jeudi.

«Ça ne veut pas dire qu’il n’y aura jamais de décision et qu’il n’y aura jamais de règlement, mais effectivement, en amont, [il faut] consulter les premiers préoccupés, les citoyens, les entreprises; extrêmement important», a-t-il affirmé lors de son passage dans l’émission «Trudeau le midi».

Selon ce dernier, il est important de prendre le temps de tout mettre en place afin de ne pas remplacer «des contenants qui ont un effet néfaste pour l’environnement par d’autres contenants qui auraient un autre genre d’impact sur l’environnement» et pour éviter des coûts supplémentaires aux commerçants avec la mise en place du processus.

Le nouveau directeur du BTER a voulu rappeler que l’on «s’est habitué à apporter nos sacs à l’épicerie» et que «ça ne nous coûte pas plus cher, mais il y a un impact moindre sur l’environnement».

À l’automne 2019, un projet de règlement sera présenté et une consultation publique aura lieu à l’hiver 2020 avant le dépôt final de la réglementation.

 

  • ÉCOUTEZ l'entrevue du nouveau directeur du BTER, Sidney Ribaux, sur QUB radio:   

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions