/sports/hockey/canadien
Navigation

«Le CH ne peut pas échapper Raphaël Lavoie» - Jean-Charles Lajoie

«Le CH ne peut pas échapper Raphaël Lavoie» - Jean-Charles Lajoie
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Actuellement, le Canadien de Montréal serait la huitième et dernière équipe à accéder aux séries éliminatoires du printemps prochain. Il s’agirait là d’un boni inespéré dans une saison où les partisans avaient vraiment bien peu d’attentes.

Cependant, l’animateur Jean-Charles Lajoie y met un bémol, préférant que le CH continue de faire progresser ses jeunes joueurs plutôt que de tout faire pour participer à la grande danse du printemps. 

«“Stick to the plan”, a tout d’abord confié Lajoie, jeudi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de la chaîne TVA Sports. Pourquoi les gens commencent-ils à croire et rêver en couleurs aux séries éliminatoires? Parce que Claude Julien a été le premier à y croire. Claude Julien a été le premier à déroger du plan de mettre les jeunes sur la glace, de leur donner du métier, de leur donner de l’expérience.» 

«As-tu vu la réaction de Shea Weber lorsque [Jesperi] Kotkaniemi a préparé le but de [Artturi] Lehkonen l’autre soir contre Ottawa? C’est le capitaine qui est allé faire l’accolade au “camelot du Journal de Montréal”. Pourquoi? Parce que le “kid” n’a pas de point depuis six matchs et que Julien tire la couverte du temps de glace de “KK”. De plus en plus, on le sent dans une situation trouble.» 

«Non, non, non, non, non. “Stick to the plan”. Mets-le sur la glace, le “kid”. La meilleure nouvelle, c’est lorsque Claude l’a finalement muté sur le premier jeu de puissance et il ne doit pas ressortir de là. [Victor] Mete à Laval, c’est parfait. Joël Bouchard est un professeur extraordinaire. Mais si Mete appartient à ton avenir, amène-moi ça ici et tout de suite. C’est un défenseur gaucher, ce n’est pas la panacée. Même si Kulak fait du bon petit boulot, on le sait que ça ne durera pas.» 

Et à ce rythme, selon Lajoie, le Tricolore repêcherait ainsi en milieu de peloton au prochain repêchage amateur de la Ligue nationale. 

«Tout est à rebâtir et ça passe par les jeunes, a continué Lajoie. [...] Est-ce que le Canadien peut finir devant Toronto? Devant Tampa Bay? Devant Boston? Et même devant Buffalo? Alors il reste le cinquième rang [dans l’Atlantique] et peut-être le dernier donnant accès aux séries. Moi, je pense que dans la Métropolitaine, ça va se replacer en janvier et il y aura quatre équipes de chaque section au tournoi éliminatoire du printemps.» 

«Le Canadien terminera cinquième de l’Atlantique et échappera peut-être le joueur de centre de 6 pi et 4 po et 205 lb Raphaël Lavoie des Mooseheads de Halifax. Un centre naturel droitier qui est extraordinaire et qu’on n’a pas le droit d’échapper au prochain encan en juin.» 

«On n’a jamais trop de centres. Raphaël Lavoie, tu ne peux pas échapper ça. Je te dirais bien Jack Hughes, mais on ne finira pas dernier et la loterie, ce n’est pas pour nous autres. Nous, on achète le “ticket” et on ne regarde même pas les résultats parce qu’on sait qu’on n’a pas gagné. On n’a même pas une participation gratuite. Mais Raphaël Lavoie, tu ne peux pas échapper ça. Un véritable espoir. Lavoie, pour moi, est une “coche” en avant de Kotkaniemi.» 

En 26 matchs avec les Mooseheads, Lavoie a amassé 29 points, dont 14 buts.

  • VOYEZ le commentaire de Jean-Charles Lajoie à l’émission Les Partants ici.