/world/pacificasia
Navigation

Le futur empereur du Japon veut rester proche du peuple

Le futur empereur du Japon veut rester proche du peuple
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le prince héritier japonais Naruhito, qui deviendra empereur au printemps, fait le voeu de maintenir la proximité avec le peuple chère à son père, l’actuel souverain Akihito.  

« Quand je pense aux mois à venir, j’éprouve un sentiment de solennité », a confié le prince lors d’une conférence de presse tenue plus tôt cette semaine et dont le contenu est publié samedi pour son 59e anniversaire.  

« À l’image (de l’empereur et de l’impératrice actuels), je souhaite être toujours proche du peuple et partager ses joies comme ses peines, afin de remplir mon devoir de symbole de l’État », a-t-il souligné.  

Naruhito succèdera à son père Akihito début mai, après que l’actuel souverain, âgé de 85 ans, aura abdiqué au terme d’un règne de trois décennies, en vertu d’une loi d’exception lui permettant de céder de son vivant le trône du Chrysanthème à son fils aîné.  

Le futur empereur a par ailleurs appelé à la compréhension du public pour son épouse Masako qui souffre d’un état de santé instable. Cette ancienne brillante diplomate a sombré dans la dépression il y a plus de dix ans et, si elle va mieux, elle est toujours suivie.  

« Elle ne sera pas capable de tout assumer du jour au lendemain, alors que son statut va changer et le nombre de ses obligations officielles augmenter », a-t-il prévenu.   

« Mais, tout en surveillant sa santé, Masako va continuer ses efforts pour aller mieux. J’espère que le peuple japonais va suivre sa convalescence avec bienveillance ».  

Naruhito a régulièrement prôné un modèle impérial plus ouvert et accessible, un sujet qui lui tient d’autant plus à coeur que son épouse a souffert de la rudesse du protocole.  

De même a-t-il souligné que le Japon ne devrait pas minimiser les exactions commises par son armée au début du 20e siècle et pendant la Seconde guerre mondiale, sous le règne de son grand-père Hirohito, décédé en 1989.  

À l’occasion de cette conférence de presse, le prince héritier, qui s’intéresse au problème de l’eau dans le monde et aux efforts de conservation des écosystèmes marins, a également dit vouloir mettre ses connaissances scientifiques au service de la gestion des désastres naturels, fréquents au Japon.