/news/politics
Navigation

Le ministre du Patrimoine lance une sévère mise en garde à Radio-Canada

Le ministre du Patrimoine lance une sévère mise en garde à Radio-Canada
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre du Patrimoine a servi un sévère avertissement à Radio-Canada au sujet de l’aménagement de ses nouveaux bureaux, mercredi, au lendemain d'un reportage de notre Bureau d'enquête.   

• À lire aussi : Radio-Canada cache les rapports sur la construction de ses nouveaux bureaux

• À lire aussi : Radio-Canada promet un peu plus de transparence

«Je m’attends à ce que les budgets soient respectés et que ça ne coûte pas plus cher aux contribuables. C’est ça qui est important», a averti Pablo Rodriguez en s'adressant aux médias à Ottawa. 

«Je m’attends à ce que ça ne coûte pas plus cher», a poursuivi le ministre, avant de s'esquiver rapidement. 

144 millions en fonds publics

Depuis deux ans, la société d’État a systématiquement refusé de dévoiler les coûts pour aménager ses locaux dans la nouvelle Maison de Radio-Canada à Montréal. 

Toutefois, selon les informations obtenues par notre Bureau d’enquête qui a mis la main sur des documents internes et des plans de construction détaillés, les travaux se chiffreront à 144 millions $. 

Radio-Canada a toujours assuré que le projet serait réalisé «à coût nul pour les contribuables», notamment grâce à la vente de sa tour historique pour 42 millions $. Toutefois, la SRC s’apprête à engloutir au moins 102 millions $ supplémentaires. 

La société d’État a réagi aux révélations du Bureau d’enquête par voie de communiqué mercredi après-midi et n’a pas contesté les chiffres. 

Elle assure avoir pris une décision éclairée puisque les «travaux structurels nécessaires pour maintenir en état l'actuelle Maison de Radio-Canada auraient nécessité un investissement de 171 millions $», peut-on lire. 

Radio-Canada affirme aussi qu’elle dévoilera les coûts de son installation dans ses nouveaux locaux «lorsque l'ensemble des travaux auront été complétés».