/auto
Navigation

Le salon auto de Detroit sous le signe de la nostalgie

Le salon auto de Detroit sous le signe de la nostalgie
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le salon automobile de Detroit s’est ouvert lundi sous le signe de la nostalgie, Ford et Toyota devant redonner vie à deux voitures sportives, la Mustang Shelby GT 500 et la Supra, pour célébrer leur héritage.  

Dans une ville étonnamment épargnée par la tempête de neige ayant enseveli une grande partie du nord-est des États-Unis pendant le week-end, les organisateurs ont donné le coup d’envoi de la grand-messe en attribuant les traditionnels titres de voitures de l’année.   

La berline Genesis G70 a remporté le titre de voiture compacte de l’année, la Hyundai Kona/Kona celui d’utilitaire de l’année et la camionnette à plateau RAM 1500 a gagné le titre de pickup de l’année.   

Ford et Toyota partagent toutefois l’affiche de cette première journée du célèbre salon, qui se tiendra en juin à partir de 2020, en l’absence de BMW, Mercedes-Benz, Ferrari, Audi, Porsche ou encore Jaguar.   

Le premier devait révéler la Shelby GT 500, la Mustang la plus puissante jamais produite et la Lincoln Continental Coach Door en série limitée. Le second doit redonner vie à la Supra, sa sportive légendaire dont l’assemblage du dernier modèle remonte à 2002.   

« Ford veut célébrer son héritage et jouer sur son histoire », analyse Karl Brauer, expert chez Kelley Blue Book.   

« Toyota réveille la nostalgie », renchérit pour sa part Brian Moody, expert chez AutoTrader.   

La Mustang Shelby GT 500 a été créée par Caroll Shelby, un des pilotes de course les plus en vue de l’après Seconde Guerre mondiale. Décédé en 2012, il avait fait de ce coupé l’une des voitures sportives les plus connues des années 1960.   

Lancée en 1978, la Supra, avec son moteur monté à l’avant et sa propulsion arrière, doit sa popularité à ses exploits en sport automobile, ses apparitions dans les jeux vidéo Gran Turismo ainsi que son rôle principal dans le premier volet de la saga « Fast and Furious ».   

Hormis ces voitures surpuissantes, ce salon de l’automobile sera dominé par les SUV (4X4 de ville), les pickups et les crossovers, prisés par les consommateurs américains sur fond de prix bas de l’essence à la pompe et d’une croissance solide.   

L’exode vers les grosses voitures a incité le « Big Three » américain (Ford, General Motors, Fiat Chrysler) à abandonner progressivement les voitures compactes (berlines et citadines), ce qui se traduit par des surcapacités et des milliers de suppressions d’emplois.   

La réaction des constructeurs aux tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis est également très attendue.