/sports/hockey/canadien
Navigation

Les buts tardifs, la marque de commerce du Canadien

Les buts tardifs, la marque de commerce du Canadien
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Dimanche soir, à Chicago, le Canadien de Montréal s’est une fois de plus imposé dans les dernières minutes d’une rencontre pour frustrer l’adversaire. Les autres équipes ont intérêt à prendre des notes.

Lorsque Tomas Tatar a fait scintiller la lumière rouge avec 1 min 17 s au cadran, le Slovaque est devenu le quatrième joueur du Bleu-blanc-rouge à briser l’égalité d’un match avec cinq minutes ou moins à jouer. 

Il est par le fait même le troisième patineur du CH cette saison à dénouer l’impasse dans les deux dernières minutes d’une rencontre, un sommet que partage le Tricolore avec les Maple Leafs de Toronto dans la Ligue nationale de hockey. 

Brendan Gallagher, le 17 octobre contre les Blues de St. Louis, et Max Domi, le 1er novembre contre les Capitals de Washington, avaient aussi réussi l’exploit. 

Le Canadien et les Leafs revendiquent donc six des 15 buts tardifs inscrits dans les deux dernières minutes d’une partie depuis le début de la présente campagne. 

Au total, 37 buts gagnants ont été comptés dans les cinq dernières minutes d’un affrontement jusqu’ici en 2018-2019.