/entertainment/tv
Navigation

Louis Champagne sur tous les fronts

ART-VISIONNEMENT-FAITS-DIVERS
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La carrière de Louis Champagne ne ralentit pas. Des projets, l’acteur en a plusieurs au petit écran, au cinéma et sur scène. En voici une énumération. 

Retrouvailles avec Claude Legault 

Depuis peu, il est possible de le voir prêter ses traits à Fabio Vietti Galois, «un personnage, dit-il, tanné de vivre dans l'ombre de son frère [joué par Denis Bernard, NDLR], qui veut devenir un vrai bandit», dans la production originale du Club illico Appelle-moi si tu meurs. 

Pour Louis Champagne, cette œuvre marque enfin ses retrouvailles avec Claude Legault, sa covedette de la série Minuit, le soir qu’il connaît depuis 30 ans. 

«Pendant plusieurs, plusieurs années, et sur plusieurs, plusieurs projets, Claude disait ‘‘hey, ce serait le fun que Louis joue un rôle là-dessus’’, mais tout le monde disait ‘‘votre trio avec Julien était tellement fort’’... Après Minuit, le soir, on était un peu tombés en purgatoire. C'est la fin du purgatoire.» 

Faire son cinéma 

Cet automne, les cinéphiles pourront apprécier la présence de l'acteur au sein de la distribution de La beauté du monde, une comédie romantique réalisée par André Forcier. 

L’acteur attend aussi toujours des réponses pour le financement d'un long métrage intitulé Lady Mama qu'il a développé et écrit il y a longtemps avec sa blonde, Dominick Parenteau-Lebeuf. 

Comme il l’a fait en 2007 avec sa comédie Les cavaliers de la canette, il s’attaquerait à la réalisation tout en tenant le haut de l’affiche. Mais cette fois, il n'entendra pas à rire. 

«C'est une histoire de famille, de deuil, détaille-t-il. Un père de famille qui vit le deuil de sa femme et qui est incapable de s'occuper de son fils. Il tombe dans un monde de déni et de suicide par la bouffe.» 

Dans le meilleur des mondes, l’artiste aimerait tourner durant l’été. 

De l’humour... au théâtre 

Outre des rôles devant les caméras, Louis Champagne a bien l’intention de continuer à fouler les planches. Mais ce ne sera pas en humour, comme il l’a fait au début de 2017 avec Champagne pour tous, son premier spectacle d’humour. 

«Le spectacle est sur la glace depuis un an et demi. Je suis tellement débordé par la famille, par le boulot... On en aura fait 25, produits nous-mêmes. Certains diront que c'est un échec, je dis que c'est la vie.» 

Malgré tout, l’appel de la scène se fait toujours entendre. Et fort. «Je suis en train de faire une pièce de théâtre à temps perdu avec un acteur qui veut devenir humoriste», confie Louis Champagne. 

Aussi, il a encore rendez-vous avec André Robitaille, son partenaire de jeu pour la comédie Laurel et Hardy. Des représentations sont d'ailleurs prévues au Saguenay-Lac-Saint-Jean à la fin du mois. Une trentaine d'autres auront également lieu entre septembre et décembre prochain.