/news/health
Navigation

Manger plus de riz pourrait aider à combattre l'obésité

Manger plus de riz pourrait aider à combattre l'obésité
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des experts japonais ont découvert que les individus qui suivent une diète japonaise ou asiatique basée sur le riz sont moins propices à souffrir d'obésité que ceux qui vivent dans des pays où la consommation de riz est moins élevée.

Les chercheurs de l'Université privée pour femmes Doshisha, à Kyoto, ont conclu qu'une simple augmentation de la consommation de riz de 50 grammes par jour (1/4 de tasse) par personne pourrait réduire l'obésité mondiale de 1%, comme le rapporte Japan Times.

Ce serait donc quelque sept millions d'adultes de moins dans cette catégorie (643,5 millions plutôt que 650).

«Les associations observées suggèrent que le taux d'obésité dans les pays qui consomment beaucoup de riz est faible. Pour cette raison, une diète asiatique basée sur le riz pourrait régler une partie du phénomène de surpoids. Vu l'augmentation de l'obésité dans le monde, manger plus de riz devrait être recommandé à travers le monde», explique l'auteure principale de l'étude, Tomoko Imai.

Cette conclusion prend en compte les facteurs socioéconomiques et le mode de vie.

Évidemment, le riz est faible en gras, et «il est possible que les fibres, les nutriments et les composantes de plantes dans le riz augmentent le sentiment de satiété», avance Imai.

La présidente du Forum national sur l'obésité du Royaume-Uni, Tam Fry, a souligné «qu'il s'agit de la première fois qu'on conclut qu'on peut combattre le fléau en mangeant un tout petit peu plus de riz».

L'étude a été présentée au Congrès européen sur l'obésité, à Glasgow.