/qubradio
Navigation

Maxime Bernier devrait-il être invité aux débats des chefs? Caroline et Maka s’obstinent!

Maxime Bernier devrait-il être invité aux débats des chefs? Caroline et Maka s’obstinent!
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la présence de Maxime Bernier aux prochains débats des chefs reste incertaine, les animateurs de QUB Radio Maka Kotto et Caroline St-Hilaire sont divisés sur la question.

Lors de son émission matinale, le couple d’animateurs n’arrivait pas à s’entendre sur l’avenue la plus juste concernant le chef du Parti populaire.

«Il ne faut pas exagérer! Il a de la misère à avoir 3% dans les sondages», a laissé tomber Caroline St-Hilaire.

  • ÉCOUTEZ le débat entre Maka et Caroline sur QUB radio:

 

Pour avoir la permission de se présenter sur les plateaux des deux débats de la campagne (en français et en anglais), les chefs doivent répondre à deux des trois critères cités par le gouvernement Trudeau en octobre 2018, soit avoir un député qui a été élu en tant que membre du parti à la Chambre des communes, avoir l’intention de présenter des candidats dans au moins 90% des circonscriptions électorales (304) et/ou avoir des candidats qui ont une «véritable possibilité» d’être élus.

Les chefs du Parti libéral, du Parti conservateur, du NPD, du Bloc québécois et du Parti vert sont donc assurés d’y participer.

Le directeur de la Commission des débats des chefs, Michel Cormier a cependant laissé planer le doute sur l’éventuelle présence de Maxime Bernier.

Le Parti populaire n’a qu’un seul député présentement à la Chambre des communes, son chef, Maxime Bernier, mais lors de l’élection de 2015, il avait été élu sous la bannière du Parti conservateur.

Maka Kotto a exprimé que «les règles ne sont pas comme des monuments immuables».

«Pourquoi donner la parole à lui et pas à un autre a rétorqué sa conjointe? Elizabeth May, la chef du Parti vert, a attendu combien de temps avant d’avoir sa place? Ça prend du temps», a rétorqué Caroline St-Hilaire.

«J’étais contre le fait qu’on écarte Elizabeth May à l’époque, également, a dit Maka Kotto. On est en démocratie, il faut entendre toutes les parties.»

Il a suggéré d’inscrire le tout dans une loi afin que la référence soit plus claire. «Trudeau ne pourrait pas, ainsi, changer les règles du jeu pour avantager ses propres affaires», a-t-il ajouté.

«Breaking news: Maka Kotto se range derrière Maxime Bernier», a plaisanté Caroline St-Hilaire.

«Non, je suis objectif. Je n’appuie personne», a répondu Maka Kotto.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions