/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nolin et Dorion, des victimes?

Nolin et Dorion, des victimes?
Capture d'écran, lapresse.ca

Coup d'oeil sur cet article

1-Safia Nolin est porte-parole pour la Journée de la visibilité lesbienne.   

2-Elle se fait photographier pour La Presse, portant une salopette rayée bleu et blanc, trop grande pour elle, qui ressemble au pantalon d’Obélix, qu’elle porte sur une chemise hawaïenne.    

3-Des internautes critiquent son look en disant qu’elle a l’air d’un clown.    

4-Safia Nolin s’écrie : « Ha ha, vous voyez bien que les gens sont homophobes ».    

Heu... Comment dire ?   

Safia Nolin nous a tous fait clairement comprendre qu’elle se foutait de son apparence vestimentaire. Mais à chaque fois que quelqu’un juge son accoutrement ridicule, elle va crier au loup en disant : Je suis une victime d’homophobie ?   

Se peut-il que ça n’ait rien à voir avec son orientation sexuelle.  

Récemment, je vous ai parlé de cette vidéo surréaliste dans laquelle Safia Nolin et Catherine Dorion déblatéraient des inepties, ponctuées de « genre », « comme » et autres béquilles langagières.   

Or cette semaine, Catherine Dorion s’est fait très largement critiquer pour sa photo de « dsour de bras ». Or, elle est hétéro. La député de Québec solidaire doit-elle crier à l’hétérophobie ?   

(Petite parenthèse, ici. Si on en croit l'initiatrice du mouvement Maipoils, Dorion serait victime de sexisme... elle oublie bien sûr que Dorion a été critiquée parce qu'elle est politicienne pas parce qu'elle est femme. On n'imagine pas Pauline Marois se photographier les dessous de bars, par exemple. Fin de la parenthèse.)    

Ce que je retiens quand même de l’entrevue que Safia Nolin a accordée pour parler du manque de visibilité des lesbiennes, c’est sa déclaration sur l’Algérie, pays d’origine de son père. « En Algérie, c'est criminel. Je ne pourrais pas être lesbienne... »    

En effet, « l’homosexualité est réprimée par le code pénal algérien avec des peines allant jusqu’à trois ans de prison ferme. L’article 338 stipule que « Tout coupable d’un acte d’homosexualité est puni d’un emprisonnement de deux mois à deux ans et d’une amende de 500 à 2 000 DA. »    

Diantre, Safia Nolin serait-elle « algérophobe » ?    

Est-elle en train de dire que dans les pays musulmans on stigmatise les gays ? Oh. My. God.