/news
Navigation

Apollo: «On prend le taxi et on s’en va jusqu’à Gaspé?» – le maire de Baie-Comeau

Apollo: «On prend le taxi et on s’en va jusqu’à Gaspé?» – le maire de Baie-Comeau
PHOTO D'ARCHIVES, MICHAEL BACON

Coup d'oeil sur cet article

Lundi matin, vers 11 h, un accrochage sur la coque du traversier NM Apollo est survenu lors de l’accostage, laissant un trou béant de trois pieds par six pieds et ne causant heureusement aucun blessé. Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, était de passage à l’émission Dutrizac de 6 à 9 à QUB radio afin d’expliquer la situation qui complique grandement les déplacements des citoyens.   

Datant de 1970, le vieux traversier, payé 2,1 M$ le mois dernier, devait remédier à l’absence prolongée du NM F.-A.-Gauthier qui subira, lui aussi, des travaux importants. Ainsi, les Nord-Côtiers et les Gaspésiens se retrouvent dans l’impasse.    

«Pour l’instant, nous n’avons pas d’idée de délai. Nous sommes dans une situation assez particulière. Ce matin, les avions sont repartis, on traverse de Baie-Comeau à Mont-Joli et de Sept-Îles vers Mont-Joli (NDLR: les vols ont été annulés pour la journée de mardi en raison des vents violents). Rendu à Mont-Joli, on fait quoi? On prend le taxi et on s’en va jusqu’à Gaspé? C’est ça qui est compliqué. »         

Sans nouvelle du ministre des Transports François Bonnardel, le maire espère pouvoir obtenir son aide le plus rapidement possible.   

«Je peux comprendre qu’il en a plein ses bottines, c’était la tempête au Québec hier, mais j’espère tout de même que nous aurons des nouvelles bientôt afin d’avoir un portrait de la situation.»     

De plus, Monsieur Montigny ne cache pas que cet incident a un impact direct sur l’économie locale.     

«Normalement, c’est une saison formidable pour la motoneige, mais sans traversier ça va moins bien que ça allait, c’est moins achalandé que les autres années. Les commerces, les restaurants, les hôtels trouvent ça difficile.»          

À noter que lors de la collision, il s’agissait de la toute première traversée de l’Apollo jusqu’au quai de Godbout, lieu où la Société des traversiers du Québec venait tout juste de procéder à des travaux d’adaptation. Le traversier était en service depuis le 14 février entre Matane et Baie-Comeau.                

  • ÉCOUTEZ l'entrevue du maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, sur QUB radio :