/travel/destinations
Navigation

Pyrénées: sur la piste des Cathares

 Le château cathare Quéribus, dans le sud de la France
Photo Fotolia Le château cathare Quéribus, dans le sud de la France

Coup d'oeil sur cet article

CARCASSONNE, France | Entre le 10e et le 12e siècle, une mystérieuse « hérésie », appelée le catharisme, fait son apparition dans le midi de la France, notamment­­ autour de Toulouse, Carcassonne, Béziers et Albi.

Cette nouvelle croyance, qui se propage dans l’immense région d’Occitanie­­­, réclame le retour au modèle d’Église des premiers temps du christianisme tout en réfutant l’Ancien Testament.

La commune Lagrasse, dans le département de l’Aude, en région 
Occitanie, en France.
Photo Fotolia
La commune Lagrasse, dans le département de l’Aude, en région Occitanie, en France.

Les disciples de cette branche issue de la chrétienté d’Orient, qu’on appelle les cathares (les « purs », en grec ancien), ont un tel succès que l’Église catholique décide, avec l’appui de la royauté française, de mener une guerre totale pour les faire disparaître. S’ensuit un massacre épouvantable où ces adeptes sont brûlés sur de nombreux bûchers.

Ainsi, au moment d’assiéger la ville d’Albi abritant de nombreux cathares, les soldats se posent la question : comment reconnaître les hérétiques des bons chrétiens ? Arnaud Amaury, le représentant du pape, au commandement d’une armée d’environ 20 000 hommes, ne s’embarrasse pas avec ce « détail ». Selon la légende, il aurait eu cette réponse : « Tuez-les tous ! Dieu reconnaîtra les siens. »

Encore aujourd’hui, des cités haut perchées et des châteaux fortifiés, pour la plupart à l’abandon, jalonnent la chaîne des Pyrénées, barrière naturelle entre l’Espagne et la France s’étirant sur plus de 400 km entre l’Atlantique et la Méditerranée.

À la découverte des cités perchées

Une visite dans le pays cathare, notamment dans la haute vallée de l’Aude et des Corbières, n’est, encore aujourd’hui, pas de tout repos pour les touristes. Les routes pour rejoindre les différents sites et villages perchés sont étroites et sinueuses. Les distances ne sont pas considérables, mais les nombreuses côtes tout en courbes limitent sérieusement la vitesse.

La cathédrale gothique Saint-Nazaire à Béziers, en France. Ville mise à sac en 1209 par les croisés chassant les cathares réfugiés dans la ville.
Photo Agence QMI, Claude Bédard
La cathédrale gothique Saint-Nazaire à Béziers, en France. Ville mise à sac en 1209 par les croisés chassant les cathares réfugiés dans la ville.

On s’imagine aisément les difficultés qu’ont dû affronter, il y a plus de 800 ans, les dizaines de milliers de combattants, avec tout ce que cela exige pour marcher, se nourrir et se loger.

Béziers, au sud de la France
Photo Fotolia
Béziers, au sud de la France

De Toulouse à Foix, d’Albi à Castres, de Narbonne à Carcassonne, et de Béziers à Montpellier, tous ces itinéraires nous mènent vers des sites grandioses, à la découverte d’un patrimoine historique trop peu connu.

Forteresses suspendues

Peyrepertuse, l’incontournable château médiéval du Pays cathare
Photo Fotolia
Peyrepertuse, l’incontournable château médiéval du Pays cathare

Parmi les endroits à visiter, il faut retenir les châteaux de Foix, Montségur, Puilaurens, Lastours, Peyrepertuse, Quéribus, Aguilar et des Termes.

Le point de départ pour découvrir plus de 20 sites exceptionnels, dont l’histoire est liée au catharisme, peut se faire à partir de la cité forteresse historique de Carcassonne. L’hospitalité de ses dirigeants d’alors faisait en sorte que les adeptes de toute religion, catholiques, juifs, sarrasins et même cathares, pouvaient y cohabiter en paix.

Le château d’Aguilar
Photo Fotolia
Le château d’Aguilar

La cité était donc devenue, après Béziers, dont la moitié de la population avait été massacrée, une cible choisie par les croisés de Rome pour en faire un châtiment exemplaire aux yeux de toute personne encline à s’éloigner de la voie tracée par le pape et le roi de France.

Une bonne raison de commencer ici notre itinéraire vers les châteaux du Pays cathare.

Au départ de Carcassonne

De Durban à Lagrasse, que nous visitons à travers des routes tortueuses et escarpées, la région est constituée de multiples sites et villages présentant une palette de paysages remarquables. Sur le parcours figurent des cités aériennes aux vestiges spectaculaires. Leurs forteresses semblent suspendues en équilibre sur des pitons rocheux, certains à plus de 800 mètres. Pour s’y rendre, il faut avoir le cœur bien accroché tant la pente est ardue et le chemin étroit. Mais la récompense vaut l’effort.

La vieille cité de Carcassonne
Photo Fotolia
La vieille cité de Carcassonne

On dit de Peyrepertuse, surnommé le « vaisseau de pierre », que c’est le plus extraordinaire château de montagne de France. Construit au 11e siècle, il domine une crête rocheuse de 300 m de long sur un pic vertigineux. L’ensemble frappe par sa démesure et par la qualité de son exécution. Une visite s’impose.

Le château de Puilaurens au carrefour d’une route ouest-est épouse le sommet d’une montagne restée sauvage. Il représente dans un lieu stratégique un large répertoire de l’architecture militaire de l’époque.

Situation stratégique

Dernier refuge des cathares en 1255, Quéribus, avec son emplacement dominant à 730 m, est un observatoire exceptionnel sur l’immensité de la vallée. Un superbe exemple de forteresse royale militaire.

Quéribus
Photo Fotolia
Quéribus

Moins élevé que les autres, à 320 m, le château d’Aguilar est plus facilement accessible. Sa situation stratégique englobant toute la plaine du Tuchan et permettant ainsi de protéger Corbières fait de cette fortification hexagonale un site fort intéressant à visiter.

Il ne faut pas rater la visite des quatre châteaux de Lastours, depuis le belvédère du village, qui offre un panorama incomparable sur le site et ses environs et où l’on retrouve des traces humaines remontant à la Préhistoire.

Enfin, si le temps le permet, on peut aussi se rendre jusqu’aux vestiges de la célèbre forteresse de Montségur, où périront sur le bûcher plus de 200 hérétiques en 1244. Une longue route à prévoir depuis Carcassonne.

Informations utiles

  • Pour plus de détails sur une balade dans le Pays cathare : payscathare.org
  • Il y a beaucoup à voir, à faire et à savourer, particulièrement dans l’Aude : audetourisme.com
  • À consulter : le site du comité régional de tourisme d’Occitanie pour découvrir cette région aux richesses insoupçonnées : tourisme-occitanie.com
  • Pour des renseignements généraux : Atout France Canada, site officiel du tourisme en France : atout-france.fr