/news/society
Navigation

Racisme au hockey: 10 citations de Jonathan-Ismaël Diaby et Georges Laraque

Racisme au hockey: 10 citations de Jonathan-Ismaël Diaby et Georges Laraque
Photo Tout le monde en parle

Coup d'oeil sur cet article

Le hockeyeur Jonathan-Ismaël Diaby, visé par des insultes racistes la semaine dernière lors d’un match de la LNAH à Saint-Jérôme, était sur le plateau de Tout le monde en parle dimanche.  

Il est revenu sur les tristes événements et a traité des solutions possibles aux côtés de Georges Laraque, lui-même intimidé durant sa jeunesse sur les patinoires, et du commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), Jean-François Laplante.     

Voici 10 citations à retenir de leur entrevue.     

Jonathan-Ismaël Diaby:   

1. «Ces gens-là me traitaient de babouin, de vieux nègre. Pardon de dire ça à la télévision... Ils m'insultaient moi, mais aussi ma famille dans les gradins.»      

2. «Ma famille a été bousculée, mon père s’est fait pousser, il s’est fait toucher les cheveux par un gars, je sais pas ce qu'il essayait de faire...»      

3. «En milieu de deuxième période, je suis allé chercher ma famille dans les gradins et on a quitté l'aréna. J’ai dit: “je n’approuve pas ça, on s’en va.”»     

  

4. «Oui, j’ai pensé arrêter de jouer au hockey. J’y ai pensé pendant 30 minutes après la partie. J’étais fâché, je me disais “j’arrête ça je ne veux plus jouer.” Mais si j’arrêtais, ça serait laisser ces gens-là gagner. Donc je vais continuer à jouer. [...] On s’en va en séries.»     

5. «C’est la différence qui dérange encore. [Des insultes racistes] c’est arrivé à un joueur autochtone, ça arrive aussi aux Chinois. C’est toujours la différence que les gens ne peuvent pas accepter.»      

Georges Laraque:   

1. «Ce qui est inacceptable, c’est qu’ils ont simplement dit aux spectateurs racistes de s'asseoir et c’est eux [Jonathan et sa famille], qui ont dû quitter. Ça ne va pas. Si ça arrive au Centre Bell, les spectateurs sont mis dehors immédiatement et ils peuvent être bannis de l’aréna.»     

2. «J’ai vécu ça énormément à Sorel-Tracy dans mon enfance, on était la seule famille noire. Ça arrivait souvent, à tel point que mes parents ne venaient plus me voir jouer au hockey. Ma mère se faisait insulter.»     

Racisme au hockey: 10 citations de Jonathan-Ismaël Diaby et Georges Laraque
Photo d'archives

  

3. «Je ne suis pas étonné [des gestes racistes.] Mais il n’y a pas juste du racisme, il y a tellement d’intimidation dans les arénas, des racistes, des homophobes. C’est dur d’aller voir du hockey mineur. Il y a toujours un parent qui est déplacé et je plains les enfants qui sont élevés par ces parents-là.»     

4. «Il y a peut-être des jeunes qui veulent jouer dans la Ligue nationale et qui ne le feront pas parce qu’ils voient des événements comme ça et qu’ils se disent qu’ils n’auront peut-être pas la force de gérer ça et de réagir comme Jonathan-Ismaël Diaby.»     

5. «Le sport est tellement supposé d’être rassembleur. Le sport n’a pas de couleur. On va montrer à tout le monde qu’on ne regarde pas la différence. [...] Il faut comprendre que le sport et que le hockey, c’est pour tout le monde.»