/news/politics
Navigation

Réduction des seuils d’immigration: «antiéconomique» et «illogique», déplore Anglade

Periode des questions
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Selon Dominique Anglade, la décision du gouvernement Legault, d’abaisser les seuils d’immigration, est «antiéconomique» et «illogique».   

«Antiéconomique, parce qu’il n’y a aucun fondement pour changer le chiffre», a déploré l’ex-ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, en entrevue avec Antoine Robitaille.  

En direct sur QUB radio, elle a soutenu que la décision du gouvernement caquiste est basée sur des opinions et des sentiments. «Donc antiéconomique, en plus d’être illogique», a-t-elle insisté.   

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Dominique Anglade: 

 

 

«On a 117 000 postes à pourvoir et on envoie le message qu’on veut réduire le nombre [d’immigrants], prétextant qu’on pourra mieux les accueillir», a souligné Mme Anglade, accusant le gouvernement de ne pas vouloir s’attaquer au problème de la pénurie de main-d’œuvre.  

Comme il l’avait promis en campagne électorale, le gouvernement Legault a présenté mardi son plan pour abaisser les seuils d’immigration à 40 000 en 2019.  

Chefferie du PLQ

Interrogée sur la possibilité qu'elle se présente à la chefferie du Parti libéral du Québec (PLQ), Mme Anglade a répété que cela pourrait l’intéresser. «Ça pourrait m’intéresser, mais je ne pense pas qu’on soit rendu là, comme parti.»