/news/politics
Navigation

La CAQ embauche un ex-stratège de Jean Charest

Le premier ministre François Legault
Photo d'archives Jean-François Desgagnés Le premier ministre François Legault

Coup d'oeil sur cet article

La CAQ a mis la main sur un ancien stratège de Jean Charest. Mario Lavoie conseillera François Legault en matière de relations canadiennes et internationales, a appris Le Journal.

Le nom de cet ex-proche collaborateur de Jean Charest circule depuis plusieurs mois déjà dans les officines caquistes. Mario Lavoie prendra ses nouvelles fonctions au cabinet du premier ministre Legault la semaine prochaine.

Il connaît très bien la politique fédérale et a ses entrées au Parti conservateur pour avoir dirigé par le passé le bureau de l’ex-ministre Denis Lebel aux Affaires intergouvernementales.

Une coalition

Au bureau de François Legault, on a tenu à rappeler que la CAQ est une coalition, pour expliquer cette acquisition libérale.

« Son expertise en matière de relations canadiennes et internationales est reconnue par beaucoup de monde », s’est limité à commenter le directeur des communications du premier ministre, Manuel Dionne.

Mario Lavoie était jusqu’à tout récemment vice-président pour la firme de relations publiques Impact.

Joint par notre Bureau parlementaire, il dit vouloir « redonner dans le service public » après quelques années passées loin de la politique.

« L’opportunité est arrivée dans un secteur que je connais bien, où j’ai gardé mon réseau de contacts au Canada, à Ottawa, et la CAQ a présenté de bons candidats, ils ont une bonne équipe », a ajouté le stratège politique.

Pas inquiet

Les frictions qu’entretient déjà François Legault avec certaines provinces canadiennes n’inquiètent pas outre mesure Mario Lavoie. Rappelons que le premier ministre caquiste a déclenché une guerre de mots avec Rachel Notley après avoir qualifié le pétrole albertain « d’énergie sale ».

« M. Legault a dit ce qu’il pensait, il s’exprime et le travail du gouvernement et les gens autour, c’est de s’assurer que les relations soient bonnes. Moi, je pense que les frictions, il faut mettre ça en perspective, il y a une élection en Alberta, a-t-il soutenu. Je ne pense pas que c’est ça qui va définir la relation du premier ministre du Québec avec ses collègues. »

Mario Lavoie ne cache pas qu’il a informé Jean Charest de sa décision de joindre l’équipe caquiste. « Je l’ai informé amicalement pour ne pas qu’il ait une surprise. »