/qubradio
Navigation

Revitalisation de la rue Saint-Denis: «Ça fait 10 ans que Ferrandez est assis sur ses mains», dit Benoit Dutrizac

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur Benoit Dutrizac ne s’explique pas la situation actuelle qui prévaut depuis plus d’une décennie sur la rue Saint-Denis, objet d’un énième plan de revitalisation. 

«Ramassez les vidanges avant de planter des arbres, a lancé Benoit Dutrizac mercredi matin sur QUB radio à l’intention de Luc Ferrandez. Ça fait 10 ans qu’il est assis sur ses mains à mal gérer son arrondissement.»  

À Dutrizac de 6 à 9, l’animateur a reçu mercredi Judith Noël Gagnon, présidente du Conseil d’administration de la Société de développement commercial Saint-Denis, qui a dit être «révoltée», par l’état de la situation.  

De son côté, Benoit Dutrizac a déploré l’absurdité de la situation.Rappelons que le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a suggéré mardi un plan d’action d’ici un an pour revitaliser cette artère majeure de la ville de Montréal.  

La proposition est toutefois loin de faire l'unanimité.«Pour les locataires, c’est difficile de survivre», a déploré Mme Noël Gagnon.  

«La rue Saint-Denis est essentielle à la culture francophone de Montréal», a renchéri l’animateur de l’émission du matin, ahuri par l’état lamentable de la rue. L’accessibilité aux commerces fait partie des demandes urgentes soulevées par Judith Noël Gagnon. En ce sens, M. Ferrandez a laissé entrevoir la possibilité de mettre une piste cyclable, ce qui est loin de satisfaire les commerçants.  

«S’il-vous plaît, ne cassez pas le trottoir», a supplié la présidente du Conseil, découragée par cette idée qui mettrait une fois de plus en péril la situation des commerces.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions