/world/usa
Navigation

«Shutdown»: des contrôleurs aériens canadiens paient la pizza à leurs collègues américains

«Shutdown»: des contrôleurs aériens canadiens paient la pizza à leurs collègues américains
Photo tirée de Facebook

Coup d'oeil sur cet article

Des contrôleurs aériens de partout au Canada ont décidé de se montrer solidaires avec leurs collègues américains, privés de salaire en raison de la paralysie partielle de l’État, en leur payant de la pizza.

Le «shutdown» le plus long de l’histoire des États-Unis empêche les contrôleurs aériens des États-Unis de recevoir leur salaire. Ceux-ci doivent malgré tout demeurer en poste, leur travail état considéré comme essentiel pour le fonctionnement de l’État. 

Le personnel du centre de contrôle d’Edmonton a d’abord décidé de se montrer solidaire avec ceux d’Anchorage, en Alaska, et de Salt Lake City, dans l’Utah, en se cotisant pour leur payer la pizza. «Le geste de #solidarité des contrôleurs du CCR YEG envers ceux de ANC a suscité un véritable élan de fraternité, qui porte maintenant les membres de l’ACCTA des autres tours et CCR canadiens à faire parvenir, eux aussi, des pizzas à leurs confrères et consœurs de @NATCA», a expliqué l’Association canadienne du contrôle du trafic aérien sur les réseaux sociaux. 

Par la suite, les sept centres de contrôle et des employés de diverses tours de contrôle ont emboîté le pas en adoptant des collègues américains. Ainsi, le personnel du centre de contrôle de Montréal a payé la pizza à celui de Boston, les employés de la tour de l’aéroport de Montréal ont nourri leurs collègues de Burlington, ceux de Toronto ont comblé la faim des travailleurs de Cleveland et les employés de Vancouver ont aidé ceux de Seattle. 

L’Association a relayé des photos et messages publiés par des employés américains reconnaissants d’avoir droit à un souper gratuit. «Membres de la @NATCA, nous sommes de tout cœur avec vous!» a exprimé le syndicat. 

Le «shutdown» qui touche environ 800 000 employés fédéraux, dont la moitié sont réquisitionnés et travaillent sans salaire, a établi un record samedi en devenant le plus long de l’histoire. La précédente marque de 21 jours avait été établie sous la présidence de Bill Clinton, en 1995-1996.