/investigations
Navigation

Tony Magi, l’acte final du plan des Rizzuto?

Coup d'oeil sur cet article

 L’assassinat en plein jour hier de l’entrepreneur en construction Tony Magi, connu pour ses liens étroits avec la mafia italienne, pourrait être la dernière vengeance orchestrée par le clan Rizzuto.   

 Les policiers soupçonnaient Magi d’être derrière le meurtre en 2009 de Nick Rizzuto Jr., fils du défunt parrain Vito. Le contrat aurait été effectué par le caïd Ducarme Joseph, abattu, en 2014.  

 Joseph avait également un contrat sur sa tête pour son rôle présumé dans l’assassinat de Nick Rizzuto Jr. Des sources policières ont affirmé que pour venger la mort de son fils aîné, Vito Rizzuto lui-même voulait Joseph « vivant pour le faire souffrir » avant de l’éliminer.  

 Pour des observateurs, le meurtre de Magi pourrait être considéré comme l’acte final du plan de vengeance du clan Rizzuto pour les tentatives de déstabilisation vécues alors que le parrain était derrière les barreaux aux États-Unis.  

 « La mafia a la mémoire longue et la vengeance est un plat qui se mange froid, pour eux », dit la criminologue Maria Mourani, qui privilégie l’hypothèse d’un règlement de compte des Rizzuto. Elle n’écarte pas que Magi aurait pu être ciblé pour ses dettes.  

 Les policiers ont été appelés vers 11 h 15, après la découverte d’un corps dans l’entrée d’un garage d’un immeuble en construction situé dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.  

Job de pro  

 Les services d’urgence ont cru que Magi avait été victime d’un accident de travail. Avec les impacts de balles, ils ont compris qu’il ne s’agissait pas d’un accident. L’homme de 59 ans aurait été atteint à au moins trois reprises à la poitrine et une fois à la tête. Son décès a été constaté à l’hôpital.  

 « [C’est] une job de pro », a confié une source policière. Aucun témoin n’aurait assisté à l’exécution.  

 Le ou les auteurs du meurtre ont pris la fuite et étaient toujours au large hier soir.  

 Magi a été impliqué dans plusieurs événements violents. Il portait parfois une veste pare-balles, entouré de gardes du corps et roulait dans un véhicule blindé.  

 Il a été impossible de savoir si Magi était encore aujourd’hui protégé par des hommes de main.  

 L’entrepreneur avait un pistolet dans sa table de nuit. Il a plaidé coupable en 2012 à une infraction réduite de possession d’armes et a reçu une absolution inconditionnelle.  

 En 2008, il a miraculeusement survécu à une tentative de meurtre quand il se trouvait à bord de sa voiture. Trois ans plus tôt, il avait été enlevé par un groupe d’individus et était parvenu à se sauver.  

 Sa femme a été ciblée par un tireur embusqué en 2011, elle aussi au volant de sa voiture. Elle s’en était sortie indemne.  

 En 2013, un tireur armé d’un pistolet mitrailleur avait tenté de s’en prendre à Magi à sa résidence, mais avait été arrêté par deux gardes du corps.  

 – Avec la collaboration d’Eric Thibault  

Tony Magi
Photo d’archives
Tony Magi

 Qui est Tony Magi ?    

  •  Entrepreneur de 59 ans à la tête de FTM Construction, dont l’un des projets fut la tour à condos de luxe du 1000, de la Commune.  
  •  Il a été victime d’un enlèvement en avril 2005, d’après l’enquête Colisée que la GRC a menée sur le clan Rizzuto. D’après la police, Magi a aussi été vu au Consenza, l’ex-quartier général de la mafia montréalaise.  
  •  Le 11 août 2008, sa voiture s’est fait mitrailler sur le boulevard Cavendish. Il a été blessé par balles, un attentat dont il conserve des séquelles.  
  •  Il a été associé avec Nick Rizzuto Jr, assassiné près des bureaux de l’entreprise de Magi.