/24m/transports
Navigation

Travaux du SRB: des stationnements privés inaccessibles plus longtemps que prévu

Les travaux d'aménagement du SRB Pie-IX sont en cours depuis quelques jours. Ici, la photo a été prise le jeudi 4 avril 2019.
Photo 24 Heures/Agence QMI, Béatrice Roy-Brunet Les travaux d'aménagement du SRB Pie-IX sont en cours depuis quelques jours. Ici, la photo a été prise le jeudi 4 avril 2019.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Des résidents du boulevard Pie-IX ont eu la surprise d’apprendre qu’ils n’auront plus accès à leur stationnement privé durant trois mois en raison des travaux d’installation du Service rapide par bus (SRB), alors que cet inconvénient ne devait pas durer plus d’une semaine. 

Jean-Yves Duthel, qui demeure en face du Jardin botanique, considère qu’on lui a menti. Lors de la séance d’informations tenue par la Société de transport de Montréal (STM) le mois dernier, on avait indiqué aux citoyens que leur stationnement privé pourrait être inaccessible pour une durée d’une semaine à la fois au maximum. «Le gars des travaux publics nous avait dit de ne pas nous inquiéter», a-t-il confié. 

Jean-Yves Duthel, un résident vivant sur le boulevard Pie-IX, à Montréal, se plaint que son stationnement privé sera inaccessible plus longtemps que prévu dans le cadre des travaux d’aménagement du SRB Pie-IX
Photo 24 Heures/Agence QMI, Béatrice Roy-Brunet
Jean-Yves Duthel, un résident vivant sur le boulevard Pie-IX, à Montréal, se plaint que son stationnement privé sera inaccessible plus longtemps que prévu dans le cadre des travaux d’aménagement du SRB Pie-IX

Plusieurs citoyens du boulevard Pie-IX ont toutefois été informés mardi qu’ils devaient déplacer leur véhicule afin de libérer les stationnements privés pour une période d’environ trois mois. 

«Un monsieur des travaux a sonné à ma porte et il m’annonce qu’il faut sortir nos autos et que ça va être fermé pour trois mois», a expliqué M. Duthel. 

Comme il est aussi impossible de se stationner sur le boulevard Pie-IX, les citoyens doivent trouver un endroit à proximité pour garer leur véhicule. Jean-Yves Duthel a raconté qu’on lui a proposé de chercher une place de stationnement «dans le quartier» ou «sur Saint-Joseph». 

«Je suis stationné au supermarché, à 8 coins de rue de chez moi. S’ils vérifient, je risque d’avoir un ticket parce que je suis là depuis trop longtemps», a-t-il raconté. 

Manque d’informations 

Ce dernier a tenté d’obtenir davantage d’informations auprès de la Ville de Montréal. «J’ai appelé à l’arrondissement, j’ai parlé à quelqu’un aux renseignements qui n'a pas été capable de me renseigner. J’ai appelé au bureau des élues, il n’y a que des boîtes vocales. Là j’ai écrit à ma conseillère.» 

Durant la journée de mercredi, des accroche-portes ont été distribués sur le boulevard afin d’informer les résidents de la situation. Les cases indiquant le début et la fin des travaux sont toutefois vierges. 

Les travaux d'aménagement du SRB Pie-IX sont en cours depuis quelques jours. Ici, la photo a été prise le jeudi 4 avril 2019.
Photo 24 Heures/Agence QMI, Béatrice Roy-Brunet

Travaux «par tronçons» 

La STM a confirmé que les travaux effectués sur les différentes portions du boulevard Pie-IX pouvaient prendre de «deux, trois semaines à trois mois». «Ce n’est pas des travaux de la même ampleur partout», a expliqué Amélie Régis, porte-parole de la STM. 

Selon Mme Régis, les citoyens touchés par les travaux devraient toujours être en mesure de trouver un stationnement à moins de 150 mètres. Les travaux sont réalisés par tronçon afin de «permettre aux gens qui habitent dans le tronçon où c’est en chantier d’aller se stationner dans les zones prévues en amont et en aval». 

Davantage de travaux 

À partir de la semaine du 8 avril et jusqu’en juin 2019, des travaux débuteront du côté ouest du boulevard Pie-IX entre les rues Martial et de Castille, dans l’arrondissement Montréal-Nord. 

Les arrêts des lignes de bus circulant sur le boulevard Pie-IX en direction sud sont déplacés sur le terre-plein. Les travaux du SRB Pie-IX, qui ont débuté le 18 mars, doivent durer quatre ans.