/news/currentevents
Navigation

Un ex-chef de police américain coupable d'importation illégale d'une arme à feu

Un ex-chef de police américain coupable d'importation illégale d'une arme à feu
PHOTO COURTOISIE, ST.LOUIS POST-DISPATCH

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Un ex-chef de police américain coupable d’importation illégale d’une arme à feu chargée à bloc n’aura pas de casier judiciaire en raison de son excellent passé.  

 Le 18 juin 2016, Thomas Jeffrey Byrne, 66 ans, s’est présenté au poste frontalier de Stanstead, en Estrie, en compagnie de sa conjointe et d’un ami.       

Lorsque les agents lui ont demandé s’il transportait des armes, celui qui a occupé pendant 11 ans le poste de chef de la police en banlieue de Saint-Louis a répondu non.       

Les agents ont tout de même décidé de procéder à une fouille et c’est alors que l’Américain a fait savoir qu’il transportait une arme dans sa roulotte.      

Un revolver de marque Smith & Wesson, de calibre 9 mm et chargé à bloc. Une arme prohibée au Canada.      

 Le sexagénaire a passé quatre jours en prison et a été remis en liberté après avoir déposé 10 000$ au greffe du palais de justice de Sherbrooke en plus de devoir respecter une série de conditions.       

Le trio avait quitté le Vermont pour se rendre à destination de Montréal en vacances.      

 Il a été accusé d’importation illégale et délibérée d’une arme à feu au Canada et pouvait passer jusqu’à cinq ans derrière les barreaux.      

Bonne conduite  

 Thomas Jeffrey Byrne n’était pas présent au palais de justice de Sherbrooke lundi. Il était au Missouri, dans son ancien poste de police où il a entendu la décision du juge Charles Ouellet par vidéoconférence.       

Lorsque le juge lui a donné l’absolution inconditionnelle, l’ancien chef de la police a levé le pouce en l’air en le remerciant.       

«Le juge a tenu compte de sa carrière exceptionnelle de chef de police dans le Missouri», a indiqué son avocat, Me Charles Shearson. «M. Byrne allait à l’église tous les jours et il avait parcours de policier sans aucune tache.»      

Me Charles Shearson, procureur de Thomas Jeffrey Byrne,  au palais de justice de Sherbrooke.
PHOTO ALEX DROUIN
Me Charles Shearson, procureur de Thomas Jeffrey Byrne, au palais de justice de Sherbrooke.

En raison de l’absolution inconditionnelle, Thomas Jeffrey Byrne n’aura pas de casier judiciaire.