/sports/fighting
Navigation

Un nom important de la lutte québécoise n’est plus

SPO-WWE
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien lutteur québécois Michel Lamarche, connu entre autres sous les noms d’Alexis Smirnoff et de Michel «Justice» Dubois, est décédé à l’âge de 71 ans, samedi.

D’après le descripteur de la chaîne TVA Sports Pat Laprade, il est mort à Atlanta des suites d’une défaillance rénale reliée à des problèmes de diabète.

Ex-membre de la World Wrestling Federation (WWF), Lamarche a réalisé un beau parcours en lutte professionnelle, notamment grâce à son entraîneur Édouard Carpentier. Il a effectué ses débuts en 1969 en incarnant «Justice», un personnage qui se voulait un clin d’œil à la célèbre famille montréalaise Dubois, reconnue pour ses nombreux ennuis avec la justice.

De 1970 à 1974, il s’est retrouvé dans le même ring que les Johnny Rougeau, Maurice «Mad Dog» Vachon, Abdullah the Butcher et Carpentier, entre autres.

«Les choses roulaient bien pour moi à cette époque. Ma capacité à m’exprimer en français faisait réagir la foule», avait mentionné Lamarche lors d’une entrevue avec SLAM! Sports en 1999.

Celui ayant pris sa retraite en 1988 a commencé à évoluer régulièrement en sol américain en 1974 et trois années plus tard, il est devenu Alexis Smirnoff – un Russe plutôt antipathique – au sein d’une fédération de San Francisco. À cet endroit, il a décroché le titre des États-Unis aux dépens du Québécois Pat Patterson (né Pierre Clermont), en plus d’en découdre avec The Sheik, Roddy Piper, Jimmy Snuka et Sergent Slaughter.

Lamarche a également lutté au Japon avant de revenir en Amérique du Nord. Il a ensuite disputé plusieurs combats à la WWF lors de la décennie 1980.