/sacchips/unbelievable
Navigation

Voici pourquoi il ne faut pas retenir ses pets et comment ils peuvent sortir par votre bouche

Close-up of female with bloated belly
Catalin Pop - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Non, il ne s’agit pas du scénario d’un épisode de South Park.

Cette constatation provient d’une étude des plus sérieuses citée dans le quotidien britannique The Mirror.   

Les mystères de la flatulence étant intemporels, le Sac de Chips se fait toujours une priorité de vous renseigner sur chaque avancée scientifique dans le domaine. 

• À lire aussi: Péter sur ses collègues de travail n’est pas de l’intimidation

Le professeur Clare Collins, spécialiste de la nutrition et de la diététique à l’Université de Newcastle en Angleterre, précise qu’en empêchant le gaz de circuler librement, vous pourriez ainsi provoquer une «distension abdominale».   

Elle va même jusqu’à affirmer que le «gaz ainsi réprimé pourrait être réabsorbé dans la circulation et pourrait expirer dans votre haleine.» 

Elle ajoute également que «tenir trop longtemps (sa flatulence) signifie que l’accumulation de gaz intestinal finira par s’échapper via un pet incontrôlable.» 

Mais le problème ne s’arrête pas là! Vous pourriez aussi vous retrouver avec une «diverticulite». Ce qui pourrait éventuellement enflammer les parois de votre intestin.  

Clare Collins a aussi précisé que les recherches dans le domaine sont encore incomplètes. Ouf!

Surtout qu’il n’est pas toujours facile de déterminer quelle est la source de ces sournoises flatulences.  

Toujours selon la spécialiste de la nutrition et de la diététique, elles peuvent provenir «du dioxyde de carbone produit lorsque l’acide gastrique se mélange au bicarbonate dans l’intestin grêle.»  

Si ce n’était que ça... Mais non! «Des gaz peuvent être produits par des bactéries situées dans le gros intestin», nous informe la même professeure Collins qui semble bien connaître son sujet.  

La spécialiste des pets termine même son entrevue avec The Mirror par ce judicieux conseil: «si vous devez péter en public, essayez de la faire dans les toilettes. Si ce n’est pas possible, laissez-le aller...» 

Vous voilà avertis. Nous ne sommes pas responsables des inconvénients que cela pourrait occasionner.